L’Odyssée de la lumière et…

odysséeMurielle Lucie Clément a composé L’Odyssée de la lumière et du temps. Préludes pour voix de femmes sur un texte d’Isaline “D’heures en Heurts”  a la demande de l’écrivain.

La structure de cette composition est fondée sur les 24 poèmes en alexandrins qui représentent les 24 heures de la journée. La lumière s’adresse au temps, les muses à l’humanité. Pour ce faire, le compositeur a choisi les 24 gammes à l’instar de Frédéric Chopin dans les préludes pour piano, chaque heure étant décrite par une gamme individuelle.

Cette œuvre est créée pour être interprêtée par des voix de femmes à l’unisson par lesquelles les nuances intrinsèques à chacune rendent les teintes de la lumière, effet réalisé à l’aide des passages solo. La ligne mélodique s’accorde intimement avec celle du texte et souligne la beauté de la poésie accentuée par le rythme des alexandrins.

L’aspect important de cette composition réside en ce qu’elle peut être exécutée par les cantatrices en tant que vocalises quotidiennes ou bien en concert.

L’Odyssée de la lumière et du temps. Préludes pour voix de femmes sur un texte d’Isaline “D’heures en Heurts”, Amsterdam, Editions musicales, 1998